Puyo Puyo Tetris 2 : l’élégance de la simplicité

Le jeu vidéo est fondamentalement défini par l’interactivité. Mais alors que le média met de plus en plus l’accent sur son scénario et sa capacité à nous émouvoir, mieux vaut ne pas oublier que parfois… la pure simplicité de l’arcade règne en maître. Quelle meilleure preuve pour cela que les puzzle game ? Face aux Uncharted et Halo de ce monde, un bon vieux jeu comme Tetris n’a jamais pris une seule ride et est célébré comme une expérience qu’il est toujours bon de reprendre en main régulièrement.

Il existe cependant un terrain que l’on ne peut plus ignorer à présent : le jeu mobile. Le genre de la réflexion et du puzzle sont devenus les plus joués sur cette nouvelle plateforme qui existe en parallèle avec les consoles et PC habituels. Ils ont même été très importants dans l’idée de convaincre le quidam de l’intérêt des jeux vidéo. Quoi de mieux qu’un gameplay très simple à comprendre qui donne en plus l’impression de devenir plus intelligent à mesure que l’on joue ? Sur ce terrain, deux licences sont plus ancrées durablement dans l’histoire du jeu vidéo: Tetris, connu et reconnu mondialement. Et Puyo Puyo, la licence de SEGA très pratiquée au Japon, mais seulement appréciée d’une communauté assez nichée de joueurs en Occident.

Les deux séries ont toujours été quelques peu mises en rivalité, car étant les plus connues et les plus appréciées du genre du puzzle gaming. Cependant, dans le contexte cité plus haut, elles ont décidé au contraire de se rejoindre en 2014 pour créer une licence phénoménale : Puyo Puyo Tetris. L’idée est simple : rejoindre les deux pour créer l’offre ultime. Une expérience console qui permet de faire tout ce que l’on a rêvé de faire avec les deux licences… en même temps. Et même se battre en Puyo Puyo contre Tetris si on le souhaite, permettant la création d’un nouvel esport de la même occasion. Et croyez-moi, l’esport Puyo Puyo Tetris vaut le coup d’œil.

Fire ! Ice Storm ! Tetris !

Mais peut-être que certaines personnes ne sont pas même au courant d’en quoi consistent chacun de ces jeux ? Alors revenons aux bases. Dans Tetris, plusieurs formes géométriques nommées “Tetrominos” tombent du ciel. C’est à vous de les ordonner pour qu’elles forment une ligne continue, qui disparaîtra une fois complétée. En solo, Tetris est généralement un exercice d’endurance : c’est à celui qui tiendra le plus longtemps en faisant des lignes, sachant que le jeu accélère le rythme progressivement. En duel, il s’agit plus d’une sorte de jeu de score et réaliser certaines actions permet de marquer plus de points que d’autres : il y a ce qu’on appelle un Tetris, soit l’élimination de quatre lignes d’un seul coup, ou encore un T-Spin, soit utiliser le Tetrominos en forme de T et le faire tourner à la dernière minute pour intégrer un parcours exiguë. Et plus vous éliminez de lignes de manière complexe, plus vous créez de nouvelles lignes à remplir dans la partie adverse.

Vous pouvez même mélanger les deux !

Puyo Puyo est sensiblement du même acabit. Cependant, son système de jeu repose sur un “match 4”, soit aligner 4 éléments d’une même couleur pour les faire disparaître. La particularité de Puyo Puyo, outre son design absolument adorable, est de se baser sur l’idée de combos : lorsque les pièces tombent, elles peuvent créer de nouvelles lignes qui vont compter au score. Une ligne en fait tomber une autre, puis une autre, puis une autre. L’idée est donc de créer la meilleure forme pour optimiser les combos selon les Puyo, ces petits bonshommes colorés, qui tombent dans votre partie. Et là encore, plus votre enchaînement est long, plus vous envoyez des blocs aléatoires dans la partie de votre adversaire qui viendront gêner sa progression.

C’est très beau quand c’est bien fait

Et que se passe-t-il lorsqu’on fait s’affronter Puyo et Tetris ? Sensiblement la même chose. Cependant, en duel à très haut niveau, le rythme des affrontements change quelque peu puisqu’il faut créer sa partie en prévoyant les assauts de son adversaire. Un art complexe, mais incroyablement impressionnant pour les spectateurs. On peut résumer la réaction typique en quatre mots simples, mais très parlants : “Wahou, ça va vite !” Et ces quatre mots anodins soulignent toujours deux choses : la rapidité d’exécution bien sûr, mais aussi la vitesse à laquelle ces gens sont capables de créer quelque chose se reposant sur une forme d’intelligence culturellement appréciée de tous. En d’autres mots, on a toujours l’impression de voir un absolu génie à l’œuvre face à une belle partie de Puyo Puyo Tetris.

Montez en niveau… littéralement

Cependant… Nique la méta. Bien fort, même. La plupart d’entre nous ne poussera pas l’exercice jusqu’à ces cieux immenses, et se contentera de jouer tranquillement dans le canapé en compagnie de quelques amis. C’est exactement là que Puyo Puyo Tetris montre sa force. Tetris 99 est peut-être la forme la plus aboutie de ce qu’est le jeu de réflexion massivement multijoueur, mais pour ce qui est du multi local, Puyo Puyo Tetris est indubitablement la version la plus aboutie. De 1 à 4 joueurs, Puyo VS Puyo, Puyo VS Tetris, changement de style de jeu toutes les X secondes, mode Blitz pour voir des gerbes de lumières et de couleurs apparaître à l’écran même sans être un professionnel, mode Fusion où les deux styles intègrent la même partie en même temps… Tout ce que vous imaginez d’une collaboration de la sorte est intégrée à Puyo Puyo Tetris. Et c’est absolument formidable.

Notez les talents au centre de l’écran, la barre de PV et celle de PM

Puyo Puyo Tetris 2 ajoute à ce que l’on connaissait déjà de l’épisode précédent un nouveau mode Combats de talents. Comprenez plutôt le mode RPG, puisqu’ici, il est nécessaire de créer une équipe de trois personnages issus du mode Histoire qui ont chacun un talent propre. L’un permettra de compléter automatiquement une ligne sur Tetris, l’autre de transformer tous les Puyo en couleur rouge, le dernier de protéger ses points de vie… Et tout ce beau monde se doit de gagner en niveau pour être plus efficace au bout.

Un petit RPG avec ça mes amis ?

C’est un mode intéressant, particulièrement lié à l’histoire que propose Puyo Puyo Tetris 2, mais qui de mon expérience rend tout de même la partie plus complexe encore. Comprenez que lorsque je suis déjà en train de me concentrer à faire mon plus beau schéma sur Puyo Puyo, j’ai bien du mal à penser à appuyer sur une touche pour activer un pouvoir spécial. Cependant, je subodore que les joueurs bien plus talentueux que moi trouveront dans ce mode Combats de Talent une opportunité d’ajouter un brin d’expérience solo à leur multi, et rajouter une complexité supplémentaire intéressante à leurs divers combats.

La porte d’entrée parfaite

Pour les autres, le mode histoire est surtout l’occasion de prendre en main pour la première fois les divers modes de jeu inclus dans Puyo Puyo Tetris 2. Voir même de découvrir l’une ou l’autre discipline, puisqu’il n’est pas possible de choisir uniquement Puyo ou Tetris pour compléter l’aventure. Il n’est pas même nécessaire d’avoir fait l’histoire du premier pour tout suivre, grâce à la magie scénaristique de l’amnésie. Mais soyons honnêtes : le principal intérêt, ce sont les personnages.

Ce genre d’humour absurde et léger qui fait du bien

Puyo comme Tetris ont en effet le droit à leur petit monde. Celui de Puyo Puyo est plutôt ancré dans une petite heroic fantasy adolescente, quand Tetris est du genre science-fiction coloré. Mais au-delà de cette fusion des deux mondes, c’est l’occasion de voir quelques petits dialogues qui sentent bons la joie de la vivre, et des bonnes vannes innocentes et naïves qui font chauds au cœur, particulièrement en cette saison si sombre. Et puis bien sûr, cela permet de réaliser quelques actions manettes en main pas piquées des hannetons sans aucune pression, le “continue” étant si vite arrivé pour tenter de nouvelles choses jusqu’à l’exploit.

Pas de panique cependant : si vous voulez vraiment creuser l’art du T-Spin et les schémas les plus complexes de Puyo, Puyo Puyo Tetris 2 ne vous laisse pas sans rien. Bien loin de là même : trois niveaux de leçons sont disponibles pour chacune des disciplines pour vous en expliquer les bases et les quelques complexités, tout d’abord. Ces leçons ne sont cependant pas interactives. C’est avec les exercices que vous pourrez ensuite véritablement prendre la manette en main et passer de la théorie à la pratique. Ces derniers sont nombreux, touchent à tous les aspects les plus complexes de chacune des séries, et font tout cela graduellement sans jamais perdre véritablement le joueur. Aussi, comme première porte d’entrée sur l’une, l’autre ou les deux séries à la fois, Puyo Puyo Tetris 2 fonctionne avec brio.

La liberté dans la restreinte

Et lorsque tout cela est enfin intégré dans votre esprit et que vous vous demandez ce que vous valez vraiment, il ne vous reste plus qu’à vous frotter au mode en ligne. Là encore, tout est possible. Vous pouvez jouer très sérieusement, vous pouvez enchaîner les modes Blitz, vous pouvez être classé ou non : libre à vous. Le gros avantage de Puyo Puyo Tetris 2 en ligne est qu’il permet aussi de séparer les deux jeux : si vous voulez vous frotter sur Puyo Puyo uniquement, dans le monde le plus compétitif qui soit, c’est possible. De même pour Tetris. Et si vous voulez mélanger les deux, représenter Puyo face aux joueurs de Tetris, c’est là encore tout à fait possible. Tout est libre dans Puyo Puyo Tetris 2, et c’est ce qui en fait sa grande force.

Libre à vous de vous contenter d’un seul type de jeu

Il existe cependant une limitation que je trouve particulièrement dommage : le jeu n’est pas intégralement cross-platform. Les joueurs PS5 et PS4 peuvent jouer entre eux, les joueurs Xbox Series X/S et Xbox One aussi, mais les joueurs PC et Nintendo Switch ne peuvent jouer qu’entre eux. D’ailleurs, sur la même ligne, le cross-platform PS5/PS4 n’est pas encore disponible et sera déployé après une mise à jour… ce qui fait que, ayant eu le réflexe de prendre la version PS5, je n’ai pas encore pu trouver d’adversaire pour tester tout cela. Je n’ai cependant aucun doute que tout fonctionnera pour le mieux : la première version avait un mode en ligne robuste, et je ne vois pas ce second épisode changer la donne.

Le mode Swap, l’une des grandes forces du premier épisode, est toujours là bien sûr

C’est justement quelque part le problème. Sorti d’un nouveau mode de jeu et d’une nouvelle histoire, Puyo Puyo Tetris 2 ne change presque rien à ce qui a fait le succès du premier épisode. À bien des égards, il ressemble même plutôt à une version 1.5 qu’à une véritable suite. Mais cela était aussi inévitable : Puyo Puyo Tetris a réalisé tous les vœux des joueurs dès le premier épisode. Ce deuxième opus n’a donc que pour vertu de faire perdurer cet héritage et sur une nouvelle génération de consoles. Et c’est ce qui rend ce test difficile.

Une licence à soutenir

Je me dois de vous dire que toutes ces belles choses dont je vous ai parlées tout le long de ce test, vous pouvez les retrouver dans le premier épisode qui aujourd’hui doit bien pouvoir se trouver à moitié prix aux alentours de 20 €. Qu’il s’agisse du premier ou du deuxième épisode, Puyo Puyo Tetris représente le jeu de réflexion sur canapé ultime qui offre une énorme fête aux joueurs qu’il serait dommage de refuser. C’est l’expérience qui fera toujours plaisir, celle qui reliera aussi bien les joueurs hardcore que les personnes ouvertes d’esprit autour d’une soirée où tout le monde pourra s’amuser.

Oui, ce poisson parle uniquement en jeux de mots pourris. Et je l’aime fort.

Alors pourquoi dépenser 40 € pour Puyo Puyo Tetris 2 ? Objectivement : pour la nouvelle histoire, pour le mode RPG s’il vous intéresse, pour le cross-platform sur les nouvelles consoles et le mode en ligne repeuplé, oui. Mais subjectivement, j’ai envie de vous dire qu’il est important de soutenir la licence, pour la plus pure raison qu’elle représente une expérience de jeu vidéo qui donne tout ce qu’elle a à offrir à ses joueurs. Et tente même d’aller au-delà des demandes pour remplir son contrat à la perfection, sans demander de débourser le prix fort pour cela qui plus est. Avec un brin d’optimisme, je rajouterai même qu’il s’agit-là de notre seule chance de voir un véritable cross-platform arriver, puisque le premier épisode n’est plus soutenu par les développeurs.

Mais plus que tout, j’aime Puyo Puyo. Et Tetris aussi, oui, bon. Je n’ai jamais été performant sur ces deux jeux, mais je continue d’y jouer encore et encore avec un plaisir que je ne peux ignorer. Presque bestial, car ils répondent à un sentiment primaire comme seule la quintessence du jeu vidéo le peut. C’est là la grande force des jeux qui trouvent leur élégance dans leur simplicité.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire