Le Blind Test du Grand Pop : kœur de rockeur

Entre le blind test et l’équipe du Grand Pop, c’est une grande histoire d’amour qui date depuis de nombreuses années. Sans prétendre pouvoir parler à la place de mes petits camarades — ils le feront bien mieux eux-mêmes en reprenant le flambeau de cette chronique — je me contenterai d’évoquer la mienne, indissociable d’une curiosité naturelle (pour ne pas dire maladive) et d’un caractère un brin obsessionnel. De la même manière que je ne m’autorisais (et ne m’autorise encore) à chanter les paroles d’une chanson que lorsque j’en connais les exacts mots, je ne supporte pas de ne pas savoir ce que j’écoute, que j’apprécie ou non le morceau.

La nature étant parfois bien faite, aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été bon pour retenir toutes sortes de noms propres, ce qui est pratique quand on est passionné de culture, de sport et que l’on en vient à étudier l’Histoire. Ajoutez à cela un fort esprit de compétition, notamment pour tout ce qui tourne autour des “jeux de l’esprit” (quand vous voulez pour un Trivial Pursuit), et vous comprenez bien vite que, sans le savoir, je disposais des qualités de base essentielles pour être un bon blind-testeur. Du moins sur le papier.

Mais briller durant mes années fac en fin de soirée devant une demi-douzaine de potes un tantinet éméchés ou connaître par cœur les titres trop peu nombreux qui tournaient en boucle sur Massive Music Quiz ne suffisait pas : j’avais besoin de savoir ce dont j’étais réellement capable. Le pas fut franchi peu après mon arrivée dans la capitale, par l’intermédiaire d’un collègue qui faisait partie des tauliers de la grande époque MMQ et des piliers de la scène blind test parisienne. Car oui, vous ne le saviez sûrement pas, mais il existe une scène blind test parisienne, avec ses aficionados voguant de bar en bar du lundi au vendredi pour assouvir leur soif de pintes trop chères titres et artistes à deviner.

Cœur à cœur

Blind Test du Grand Pop - Delpech' Mode

Senteur Loir-et-Cher

Lors de notre première soirée s’est alors posée très tôt la question la plus difficile : donner notre nom d’équipe. Bien sûr, nous n’y avions pas réfléchi à l’avance et le choix se fait alors dans la précipitation. Ce sera Delpech’ Mode, du nom de ce génial faux groupe ayant sévi un temps sur Youtube, auteur entre autres chefs d’œuvre du formidable mash-up champêtre Enjoy the Loir-et-Cher. Le groupe s’étend au fil des semaines, comptant notamment comme membres résidents Menraw, OtaXou et Gauthier, en l’an de gloire 2018 qui nous vit terminer sur le podium des Grandes Finales annuelles de nos bars préférés du IXe arrondissement.

Depuis, les calendriers de chacun ont rendu plus compliquées ces réunions jusque-là quasi hebdomadaires, mais dès qu’une soirée en intérieur menace de s’éterniser, il ne faut pas longtemps pour que l’un de nous prenne place derrière un PC pour vagabonder sur YouTube ou dégainer une playlist surprise préparée en amont. Alors avant de peut-être vous proposer une émission live dédiée (oui, c’est dans nos cartons), pourquoi ne pas vous offrir de temps en temps nos playlists, de façon à égayer vos propres soirées ? Non, ne me remerciez pas, remerciez OtaX, instigateur de cette énième excellente idée. Alors si cette première vous branche, pensez à consulter régulièrement notre section musique pour ne rien rater des futures éditions.

Tu me fends le cœur

Blind Test du Grand Pop - Keur de Rockeur

Le saviez-vous ? Avant que Julien Clerc ne le popularise en 1982, ce titre figurait sur le premier album de Vincent Belvédère, Charpentron Brut.

Il existe autant de manières de mettre sur pied une playlist de blind test que de gens qui mettent sur pied des playlists de blind tests. Quelles que soient nos préférences musicales, nos thèmes et genres de prédilection, je reste convaincu que le mot d’ordre doit être : diversité. Bien sûr, chacun a envie de concocter une liste qui lui plait, mais il faut toujours garder en tête son public, qui risque de décrocher si le MC multiplie les titres trop obscurs ou qui ont tendance à verser dans un même style. On a tous nos biais et nos petits chouchous ; l’idée est de faire en sorte qu’ils se voient le moins possible. Rassurez-vous : vous ne pourrez jamais être exhaustif et votre propre style finira toujours par rejaillir.

Pour cette grande première, j’ai choisi d’attaquer par l’une de mes obsessions du moment, derrière laquelle se cache peut-être aussi une solution de facilité : isoler un mot et construire ma playlist autour. Par quel meilleur mot commencer que celui qui anime et transparaît (du moins l’espérons-nous) à travers chacun de nos articles, celui qui guide le projet Le Grand Pop depuis son lancement : le cœur. Des 60’s aux années 2000 (les années 2010 sont absentes désolé, auto OK Boomer), j’ai essayé de couvrir assez large et d’alterner le plus possible entre chansons françaises et internationales. Si votre titre préféré de Maître Gims ne fait pas partie de la sélection, n’hésitez pas à vous adresser au bureau des réclamations, situé au guichet 12, 2e étage, escalier B, couloir J.

En ce qui me concerne, j’aime lancer la playlist en aléatoire pour ne pas savoir moi-même ce qui va arriver ensuite et ainsi éviter de donner des indications mais aussi et surtout pour créer des enchaînements improbables. Quant aux modalités d’attribution des points, aux informations demandées (artiste seulement ; artiste + titre ; artiste + titre + toute autre donnée supplémentaire comme un film ou une série) et aux conditions mêmes du blind test, j’ai envie de dire : à votre guise. Mais si vous voulez mon avis, une bonne criée des familles où l’emporte celui qui beugle le plus fort et le plus vite, il n’y a rien de mieux. Que le meilleur gagne !

Playlist Kœur de rockeur sur Spotify & Deezer

Playlist Kœur de rockeur sur YouTube

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire